La deuxième vie du mur de Berlin

Dans son briefing incontournable du vendredi, Slobodan Despot nous présente son article de l’Antipresse qui paraît tous les dimanches depuis plus de 5 ans.

Il nous relate cet épisode révélateur du malaise à quelques semaines de la votation importante du 28 novembre où les Suisses devront se prononcer sur le pass sanitaire.

Même le Matin, journal inféodé et servile réagit devant cette dérive des autorités valaisannes qui ont installé des blocs de béton devant un établissement de Zermatt et qui ont incarcéré les tenanciers pour leur refus de vérifier les pass sanitaires à l’entrée de leur restaurant.

Ironiquement, ce mur est devenu le symbole de la résistance et le béton s’est vu décoré et fleuri de slogans et autres rappels de notre constitution. A tel point que les autorités ont du les sprayer de noir pour tenter d’effacer l’outrage, le rendant encore plus criant. Puis ces blocs ont dû être enlevés car ils faisaient tache dans la rue principale de la station huppée.

Quel que soit le résultat dans les urnes le 28 novembre, nous savons déjà que les Suisses sont divisés et que ces manifestations de résistance ne cesseront pas. Et plus les autorités réagiront durement, plus elles perdront leur crédibilité. Oui, le vent tourne et ceux qui nous ont imposé ce délire sanitaire se préparent à la débandade. La presse y travaille déjà en ouvrant timidement ses canaux à des voix dissonantes qu’elle ne saurait ignorer, comme ces sommités mondiales qui sortent petit à petit du bois pour dénoncer le mensonge.

Un avis sur « La deuxième vie du mur de Berlin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :