octobre 17, 2021

Ariane Bilheran

Oui, cela va mal finir. Il est impossible d’imaginer que ceux qui nous ont imposé ce délire fassent leur mea culpa. Non seulement parce que ce serait un suicide politique, mais surtout parce qu’ils sont aux ordres de puissants qui ne se cachent même plus.

Et comme le monde entier a été pris, les résistants seront vite considérés comme des parias qu’il faut éliminer.

Ariane Bilheran ne nous laisse pas de faux espoirs dans son interview par Amèle Debey et son « Impertinent media ».

Tout ce que nous pouvons espérer de mieux à ce stade c’est l’accélération de la déchéance afin de participer à la reconstruction plutôt que d’assister à une lente agonie mortifère.