novembre 23, 2021

Michael Esfeld

Michael Esfeld, né à Berlin-Ouest en 1966, est un philosophe allemand spécialiste de la philosophie des sciences et de la philosophie de l’esprit. Il enseigne à l’université de Lausanne et à l’EPFL et dénonce les mesures sanitaires.

Dans cette vidéo édifiante Michal Esfeld nous alerte sur les conséquences du scientisme, sérieux bémol à notre démocratie directe. soi-disant exemplaire.

« Tourner la page sans jeter la pierre pour sortir rapidement et éviter plus de dégâts »

Un voeu pieux ou le seul moyen de cesser le délire ?

Je réalise l’importance de la votation du 28 novembre, le monde nous regarde.

novembre 6, 2021

La deuxième vie du mur de Berlin

Dans son briefing incontournable du vendredi, Slobodan Despot nous présente son article de l’Antipresse qui paraît tous les dimanches depuis plus de 5 ans.

Il nous relate cet épisode révélateur du malaise à quelques semaines de la votation importante du 28 novembre où les Suisses devront se prononcer sur le pass sanitaire.

Même le Matin, journal inféodé et servile réagit devant cette dérive des autorités valaisannes qui ont installé des blocs de béton devant un établissement de Zermatt et qui ont incarcéré les tenanciers pour leur refus de vérifier les pass sanitaires à l’entrée de leur restaurant.

Ironiquement, ce mur est devenu le symbole de la résistance et le béton s’est vu décoré et fleuri de slogans et autres rappels de notre constitution. A tel point que les autorités ont du les sprayer de noir pour tenter d’effacer l’outrage, le rendant encore plus criant. Puis ces blocs ont dû être enlevés car ils faisaient tache dans la rue principale de la station huppée.

Quel que soit le résultat dans les urnes le 28 novembre, nous savons déjà que les Suisses sont divisés et que ces manifestations de résistance ne cesseront pas. Et plus les autorités réagiront durement, plus elles perdront leur crédibilité. Oui, le vent tourne et ceux qui nous ont imposé ce délire sanitaire se préparent à la débandade. La presse y travaille déjà en ouvrant timidement ses canaux à des voix dissonantes qu’elle ne saurait ignorer, comme ces sommités mondiales qui sortent petit à petit du bois pour dénoncer le mensonge.

octobre 15, 2021

Les amis de la constitution

Bon, je reconnais volontiers que j’ai fait preuve de vanité en me vexant, lorsque les amis de la constitution n’ont pas publié ma vidéo, sans même m’en donner les raisons.

J’ai cependant réalisé que cette équipe s’est constituée dans l’urgence et n’a pas trouvé les moyens de répondre à la demande importante des Suisses qui tentent de comprendre et de résister face à ce délire.

Il me semble important de les soutenir d’une manière ou d’une autre. Mais surtout, il s’agit de refuser de manière claire et nette la loi covid du 28 novembre 2021 qui est tout simplement obsolète puisqu’il n’y a plus de virus en circulation comme nous pouvons le vérifier dans les hôpitaux.

Mais les dés semblent pipés puisque la grande majorité de la population du pays a déjà dû se résigner à la vaccination pour obtenir l’infâme passe sanitaire. Comment imaginer que ces citoyens qui ont fait l’effort…

Non, ils n’ont pas fait l’effort, ils ont dû se plier. Pour continuer à vivre comme ils le souhaitent. Et ils vont en vouloir à ceux qui n’ont pas choisi cette option. Les véritables courageux, les combattants, les résistants, qui galèrent sérieusement pour rester en phase avec leurs convictions, ce sont eux qui font les efforts.

Bref, on reste dans ce combat entre deux camps irréductibles, à l’intérieur des familles, et c’est peut-être bien ce qui est souhaité par ceux qui nous font subir ce délire. Diviser pour régner, il n’est pas nécessaire de lire Machiavel pour le comprendre.

De grâce, refusez cette loi qui nous promet la descente aux enfers. Prenez conscience de votre responsabilité dans cette affaire et les conséquences sur vos enfants pour qui ces dispositions seront leur référence à l’avenir.

Je suis immensément reconnaissant d’avoir pu vivre à cette époque exceptionnelle. Je pense que nous n’avons jamais auparavant éprouvé autant de liberté et je doute que l’avenir qui se profile nous permette d’en sauver les restes.

Mais je suis un optimiste. Et même si les Suisses valident cette dystopie dans les urnes, la nature reprendra ses droits, quoi qu’il en soit. Nous pourrions cependant limiter les dégâts en pensant un peu par nous mêmes et pour le bien du plus grand nombre.

https://loicovid-non.ch/

octobre 14, 2021

L’étoile de David

« Comment l’État peut-il accuser d’irresponsabilité ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner, alors que c’est le même État qui décline le premier, formellement, toute responsabilité pour les éventuelles conséquences graves ?» »

Giorgio Agamben a été auditionné par le sénat italien. Il se pose la question suivante:

« Il a été dit par des scientifiques et des médecins que le passe sanitaire n’a aucune signification médicale en soi, mais sert à forcer les gens à se faire vacciner.

Je crois plutôt que l’on peut dire le contraire : c’est-à-dire que le vaccin est un moyen de forcer les gens à avoir un passe sanitaire. C’est-à-dire un dispositif qui vous permet de contrôler et de suivre, une mesure sans précédent, leurs mouvements.« 

Il faut lire ces résistants avant de prendre des décisions que nous pourrions regretter.

La nature reprendra ses droits, mais les dégâts risquent d’être conséquents. Et l’absurdité de cette affaire tient justement dans le caractère presque machiavélique de la démarche qui vise à diviser la société en deux camps d’irréductibles qui s’auto-détruiront. Ainsi le résultat escompté est atteint; la réduction de la population mondiale.

Car plus personne n’est dupe de cette volonté des puissants qui entendent se partager les ressources de la planète et qui ne veulent plus s’encombrer d’une masse dorénavant inutile puisque la machine fait à peut près tout mieux et moins cher.

https://reseauinternational.net/la-prison-electronique-ou-rien/

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Spiko Dark par Spicethemes