Composition des « vaccins »

Comment se fait-il qu’il ne soit pas possible d’obtenir une descriptif exhaustif des composants de ces thérapies géniques et autres soi-disant « vaccins » ?

Selon les organes officiels de la santé publique au Canada, on ne trouve pas trace d’aluminium alors qu’il est de notoriété publique que cette substance est pour ainsi dire inévitable dans le processus de conservation.

Il ne faudra pas s’étonner que certains se méfient.

Mais dans la jungle d’internet, il est devenu pratiquement impossible de se faire une idée objective par soi-même. Le résultat prévisible est la stigmatisation et l’intégrisme des deux camps qui s’affrontent.

Il serait certainement plus sage d’être transparent, honnête, clair. A moins que… les intentions soient inavouables.

Lorsqu’on pose la question à l’OMS, on découvre que le site est en restructuration.

https://www.who.int/home/cms-decommissioning

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/ressources-sensibilisation/composantes-vaccins-covid-19.html

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=vaccination-que-contiennent-les-vaccins_do

Je poste ces quelques liens officiels, mais j’encourage le lecteur à chercher plus loin pour tenter de comprendre ce qui se passe.

Rejoindre la conversation

17 commentaires

    1. Ce qui me choque c’est que personne ne semble connaître la composition complète des vaccins proposés. Sous couvert de brevet l’opacité est de mise alors que les entreprises qui mettent ces produits sur le marché sont exonérées de toute conséquence d’éventuels effets secondaires. Mais comme le relève Philippe Guillemant dans mon dernier billet, plus les dérives sont évidentes plus vite nous comprendrons les véritables motivations sous-jacentes.

      1. Je ne sais pas Mr Jenni…

        Cette fois, c’est différent…Peut-être que quelques uns seront pendus voir brûlés mais comment voulez-vous détrôner ça ?:

        https://fr.sputniknews.com/20211215/des-defis-encore-plus-importants-attendent-lhumanite-dans-lavenir-post-covid-selon-loms-1053926758.html

        Si on laisse l’électricité, nous sommes obligés de nous incliner, mais la paix se prolonge.

        Si on coupe l’électricité, le temps que le monde comprenne et c’est le chaos total.

        Pour ceux qui doutent, je leurs dis d’enlever leurs fusibles, de les mettre dans un tiroir 24 heures et d’observer ce qui se passe…

        Je pense que les vaccins vont partir comme ils sont venus. D’un trait…Vu de ma fenêtre, tout ça me fait penser à une sorte de mise en place…Une initiation…Un apéro…Je sais c’est pas beau. Mais sur cette sacrée planète, on n’a
        jamais su faire autrement. Les blessures réunissent, vite.

      2. Les commentaires de Tedros sont dans ligne droite de la fuite en avant de ces organes qui ont provoqué arbitrairement cette crise. Ils ne peuvent faire marche arrière. L’idée que défend Philippe Guillemant et qui me réconforte c’est que cette crise aura un effet catalyseur dans la conscience collective, nous permettant ainsi d’éviter le futur programmé de transhumanisme. Nous serons équipés pour anticiper un post-humanisme qui se débarrassera de ces parasites qui auront démontré l’ampleur de leur méfaits et la vacuité de leur conscience.
        Il ne sera pas nécessaire de pendre qui que ce soit, ces petits esprits se recroquevilleront laissant la place à ceux qui se réjouissent de participer à ce grand virage de l’humanité. Et il ne sera pas même nécessaire d’être patient tant les choses vont vite.

  1. Un fil des commentaires c’est ça, mais vous le savez j’imagine…

    http://blog.tdg.ch/commentaires.html

    Bien des blogs (autres que tdg) le mettent sur la droite de leur page (ou de l’écran pour ceux qui préfèrent), en haut, au milieu, en bas…

    Selon quoi, ça stimule…Ca irait même à enjoindre au dialogue dirais-je…Une sorte d’escalator…

    Je dis ça, je dis rien, sait-on jamais ?

    1. Vous touchez un point sensible absolom. Si j’étais conséquent, je ferais le max pour que mes contributions soient visibles. Et je ne doute pas que worldpress offre ce genre d’ascenseur. Mais je suis un peu réticent en ce sens que je ne fais que relayer des messages qui me parlent, histoire de participer. Si, par le plus heureux des hasards, je suis lu, tant mieux, mais je ne ferai rien pour promouvoir mes contributions.
      Sur les blogs de la tdg j’ai été, malgré moi, au top du hit parade durant près de deux ans. Cette visibilité a certainement contribué à mon bannissement de la plateforme et j’en ai fâché plus d’un.
      Je préfère la tranquillité d’ici qui me permet de partager mes coups de coeur, ou de gueule, sans devoir alimenter une discussion souvent stérile, par politesse, avec des intervenants comme Corto qui ne viennent que pour se valoriser en foutant la merde.
      Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’il n’est pas venu à Yverdon…

      1. D’accord Mr Jenni. Je me disais aussi que si vous l’aviez voulu, vous l’auriez déjà fait…

        C’est juste que si l’on veut voir si un nouveau commentaire s’est ajouté sur l’un de vos billets, on doit faire tout le tour. Et comme ils commencent à être nombreux (vos billets)…

        Alors je sais bien, on peut s’abonner aux commentaires…Je l’aurais fait depuis longtemps si la chose se cantonnait strictement chez vous. Mais voilà, on passe par WordPress d’abord…

        C’est aussi ça la paranoïa 🙂

        Pour Corto j’avais appris. Il sévit sur un blog du Temps ces temps…Suzette Sandoz pour ne pas le nommer…

          1. Oui, je crains aussi que mon blog dérange. Je vais attendre un peu et voir venir. Au pire, il semble possible d’exporter le contenu vers une adresse autonome @.org. Je pense que c’est l’option qu’a choisie Jean-Dominique Michel.

      1. C’est vrai, on cause, et même aisément 🙂

        Vous avez répondu plus haut, vous préférez la tranquillité d’ici. Alors c’est très bien ainsi.

        Oublions le bistro 🙂

  2. Bah…Je ne pense pas que vous représentiez un potentiel de danger assez élevé, mais sait-on jamais ? 🙂

    Si jamais, Infomaniak ça va encore, pour l’instant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *