février 24, 2022

La famille Von der Leien

Nicolas Ullens, ex-agent à la Sûreté de l’État qui a quitté ses fonctions pour dénoncer la corruption au sein de l’État belge, nous revient avec des informations concernant, cette fois-ci, la présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen. Cette dernière est soupçonnée d’être impliquée dans plusieurs affaires de « gros sous ». Malgré de nombreux articles dans la presse, sa légitimité au poste de président de la Commission européenne n’est nullement remise en question. Mais ne serait-ce pas justement parce qu’elle y a sa place?

Ce témoignage n’en est qu’un parmi tant d’autres qui suggère que l’Etat de droit n’existe plus et que le troisième pouvoir est corrompu.

La conséquence de ces « Etats en putréfaction » implique inévitablement la révolte qui sera réprimée férocement. La guerre sera totale et c’est peut-être même le but recherché puisque ces instances ne se cachent plus et oeuvrent au grand jour sans crainte d’être poursuivies. Un moyen simple, radical et rapide pour diminuer considérablement la population mondiale devenue inutile dorénavant puisque la machine remplace efficacement les esclaves.